Le jour où j’ai décidé d’être heureux-se.

Etre heureux se décide et s’apprend, nous enseigne la Psychologie Positive, cette science du bonheur. Mais par où commencer ? Et quels sont les premiers pas à faire sur le chemin du bonheur ?

« Si vous voulez être heureux, soyez-le ! » disait Tolstoï. Et si cela signifiait que le bonheur dépend de nous ?

—–

De nombreuses personnes ruminent, se laissent envahir par des pensées, des émotions négatives, ressentent de l’inquiétude et du stress, ont le sentiment de passer à côté de leur vie et se demandent comment reprendre leur vie en main et comment faire pour être plus heureux-se.

Leurs journées se ressemblent et elles se disent « prises dans un engrenage », embarquées dans un train sans arrêt lancé à grande vitesse dont elles ont oublié la destination, sans possibilité de ralentir, de faire un arrêt ou d’en changer. Elles expriment facilement ce qui ne leur convient pas, coincées entre le travail, la famille, les contraintes et les obligations. Elles constatent le peu temps consacrer à penser à ce qu’elles vont faire qui va les rendre heureux-se, à réfléchir à des projets ou des activités qu’elles souhaitent concrétiser ou réaliser, à appeler des personnes qu’elles aiment et avec lesquelles elles apprécient d’échanger ou encore à prévoir de visiter des lieux qui les inspirent et où elles aimeraient se rendre.

Le premier exercice que je propose est de se poser les questions suivantes “Qu’est-ce qui me rend heureux ?” “Qu’est-ce que j’aime faire?” “Qu’est-ce qui me motive et m’apporte de la joie ? ”

Prendre un carnet et y noter les rêves qu’on souhaite réaliser, sans se freiner ou s’auto-censurer et surtout sans se juger, donne une énergie intérieure qui peut permettre de trouver au quotidien ce qui fait sens pour nous. »

—–

Christophe André, psychothérapeute, psychiatre, médecin et écrivain, est aussi chef de file des thérapies comportementales et cognitives en France. Un des premiers à introduire l’usage de la méditation en psychothérapie, il écrit « Le bonheur, c’est la conscience du bien-être ».

—–

Un des premiers pas pour être plus heureux, est de se faire du bien, de s’entraîner aux émotions positives, de les ancrer en soi, pour pouvoir y avoir recours lors de situations difficiles. Ce peut-être une pensée, un geste, une parole, une image, une couleur, une chaleur, une odeur… qui vont vous détendre instantanément.

Vous pouvez reprendre votre liste, choisir un de vos vœux et le réaliser. Vous pouvez commencer par quelque chose de simple, qui ne va pas demander trop d’investissement, comme vous mettre à la cuisine, aller au cinéma, vous asseoir à la terrasse d’un café avec un livre, ou rappeler une amie perdue de vue mais que vous appréciez énormément. Vous en aviez envie depuis longtemps, vous y renonciez à chaque fois, faute de temps, cette fois-ci, vous décidez de prendre le temps.

A la fin de la journée, repensez à ce que vous avez fait, à quoi vous avez pensez, qu’est-ce-que cela vous a apporté, comment est-ce-que vous vous êtes senti-e après ?

Il est possible que tout ne se soit pas exactement passé comme vous le vouliez, et que vous avez même eu un contretemps ou un imprévu, mais si vous avez la sensation d’avoir prêté attention à votre bien-être, de ne pas vous être laissé-e envahir et de vous être au moins un peu libéré-e alors c’est que vous êtes déjà en chemin, je vous félicite !

Si vous voulez aller plus loin, NATURA COACHING propose des séances individuelles et collectives, n’hésitez pas à nous contacter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :